Alexandrin

Ressusciter la mort par des baisers purs sangs.
Rendre folle la fièvre des lèvres au lever gris du joug.
S’extasier l’invasive évasion des soupirs.
L’épiderme échauffé sur la garce des vieux.
Les escarres planant à l’édifice déchiré.
Par ce prisme intime violenter les roses charnelles.
Éclore en charnier de la crasse,fumante cyprine.
Les barres d’enfer pour souligner le renoncule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *