Dos

J’ai bon dos
Mais il fait mal.
Surtout le bas.
Surtout à droite.
Là ou collaborent douleurs et colères.
Le mâle en bas.
Tout est travesti.
Les demis amis,les haines à demi,les ennemis entiers,
les petits enfants nazis,les cinglés de la bite,les hideux hittites,les faux zéneux zélés,les carmélites alitées,
les gueulards porcins,les saints poilus et les grotesques cris trop maigres.
Pingouins mécaniques des arctiques du cœur.Leurs fraises rugueuses dévorant la mort blanche.Les trous gercés n’ont pas de clous.
Les bavures déversées.
Les nuit renversées.
Cyclone de clowns inversés.
Tempêtes des calomnies.
A genoux suçant l’impie.
peluche qui perce les fibromes,le sourire du mal.
Mon dos fait mâle.
Surtout les reins.
Rien.
Surtout à gauche dans l’espace évidé.
Comme un poulet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *