Noir devenir

Noir devenir
Comme ces faces vaincues de violences
Au chevet des hommes
Comme ces culs cernés
Dans les fleuves de lys
Comme ce tunnel bleu
Qui pisse du gros rouge
Comme ces mots bas
Qui montent la haine
Comme ces yeux morts
Qui ciblent l’univers
Comme les tripes éjaculées
Dans un cri d’enfant
Comme la fièvre à venir
Noire comme l’ébène brûlée
Qui fige en gueule de bois
Et qui consume d’enfer
Comme des gants d’hiver
Sur la chair chaude à mourir.
03/04/2021